La maladie d'amour, Op.10b (Labrecque, Denis G.)

Contents

Sheet Music

Scores

PDF typeset by composer
D.g.lab. (2015/7/23)

Publisher. Info. Denis G. Labrecque
Copyright
Purchase
Javascript is required for this feature.
PMLP625963-Scrapbook, opus 10 - La maladie d'amour (tenor & mandolin).pdf
Javascript is required to submit files.

General Information

Work Title La maladie d'amour
Alternative. Title Aria
Composer Labrecque, Denis G.
Opus/Catalogue NumberOp./Cat. No. Op.10b
Movements/SectionsMov'ts/Sec's 1 air
Year/Date of CompositionY/D of Comp. 2012
First Performance. 2012-06-04
First Publication. 2012
Librettist composer
Language French
Composer Time PeriodComp. Period Modern
Piece Style Modern
Instrumentation bass voice & mandolin

Misc. Comments

This piece is a song which comes from a short book, Le violon d'or. Its title, translated, means The Sickness of Love, which is a phrase taken from the Song of Solomon.

Texte

  1. Oh! Que quelqu'un me gérisse!—
    Si, toutefois, il peut trouver un remède—
    Car je suis triste,
    Chaque jour je le plaide,
    Mais on me répond toujours:
    « C'est la maladie d'amour. »
    Les fleurs n'ont plus de parfum,
    Le soleil n'est qu'un défunt.
    Tel est mon tourment:
    Quel est le médicament?
    Seule ta présence me guérit;
    Sans elle, mon âme se flétrit.
  2. Quand je puis enfin te voir,
    Mon cœur remue au-dedans de moi.
    Ton doux regard
    Remplit mon être de joie,
    Comme le fait le soleil
    Au terme d'un long sommeil.
    Semblables à une pierre bleue
    Sont les reflets de tes yeux,
    Jouant sur des eaux
    Dont rien ne dérange le flot—
    Sinon une pétale qui tombe,
    Plissant le flot de l'onde.
  3. Comme un fruit dans la forêt
    Qui empoisonne toute personne qui y touche,
    Celui qui met
    Sur tes lèvres sa bouche
    Y découvre avec effroi
    Un poison qui sème l'émoi.
    Soudain, son sang est glacé,
    Ses idées sont mitigées,
    Son cœur se débat
    Et tout est un grand fracas:
    C'est le poison de l'émoi.
    La responsable, c'est toi.
  4. Dans un jour ou dans une heure,
    La beauté, la grâce prendront essor,
    Comme une vapeur
    Poussée par un vent fort.
    Alors, qui s'en souviendra?
    On n'en fera aucun cas.
    Mais je pourrai encore dire:
    « Ma chère, je suis en délire »,
    Car je suis atteint
    Par un caprice du destin
    D'une chose qui dure toujours:
    C'est la maladie d'amour.